L'historique

En 1958, au constat que les enfants et adolescents souffrant d’épilepsie active ne pouvaient pas être scolarisés correctement dans les structures scolaires ordinaires, il fallait pour certains de ces jeunes un lieu de soins et d’éducation où ils puissent s’épanouir en sécurité, à l’abri du rejet des biens portants. Marguerite et Pierre KERFRIDEN fondèrent l’Association pour les Soins et l’Éducation des Jeunes Épileptiques, puis le centre de Toul Ar C’hoat. 

Ce centre singulier est né grâce à la volonté et l’opiniâtreté de ses fondateurs, soutenus dans leur démarche par le Professeur Henri GASTAUT, alors Président de la Ligue Française contre l’épilepsie.

Une association à l'origine d'un établissement spécialisé précurseur et toujours d'actualité.

L’Association pour les Soins et l'Éducation des Jeunes Épileptiques a pour objet :

  • de gérer à Châteaulin, un centre de soins et d’éducation accueillant des enfants et adolescents souffrant d’épilepsie,
  • d’organiser le fonctionnement et l’administration de ce centre,
  • de mettre en œuvre des travaux de recherche dans les domaines médicaux et médico-sociaux,
  • d’organiser des actions d’information et de formation dans les domaines médicaux et médico-sociaux.

De nature sociale et éducative, sans caractère politique ou confessionnel, l’Association a un but non lucratif et sa gestion est désintéressée. Elle tient son siège au centre de Toul Ar C’hoat, Châteaulin, et son fonctionnement fait référence aux droits de l’homme et à la loi 2002-2 et décrets y afférant, et à la loi 2005-102 - à la charte nationale d’éthique et de déontologie - à la charte de l’usager. 

L’association regroupe à ce jour :

  • des membres adhérents (parents, anciens usagers...),
  • des membres de droit : un représentant de la commune de Châteaulin, un représentant du Conseil général du Finistère et un représentant de l’Inspection de l’Education Nationale,
  • des membres honoraires, qualité décernée par le conseil d’administration de l’association.